• Jours sans faim

    Jours sans faim

    Edition: J'ai Lu

    125 pages

    Année de parution: 2009

     

    " Il dit la vie est dehors, Laure, la vie, la vie. Quelque chose a bougé au fond d'elle. Le corps s'apaise. Elle s'appelle Laure, elle n'est qu'un morceau de papier mâché, usé, au creux de sa paume à lui comme une pépite de vie."

     

    Laure a 19 ans, elle est anorexique... Jours après jours, elle raconte, analyse, décrit... Trois mois d'examen de soi, d'une vie comme dans un aquarium, un livre sincère, sans rancune, sans apitoiement, juste la précision des mots et la vivacité de l'analyse. 

     

    Jours sans faim est le premier roman de Delphine de Vigan, publié en 2001 sous le pseudonyme de Lou Delvig. 

    On sent du vécu dans cette courte histoire tant elle est riche en détails, en émotions. Et effectivement quand on a lu Rien ne s'oppose à la nuit, ce roman autobiographique dédié à sa mère, on reconnait beaucoup l'auteure à travers son personnage.

    C'est une histoire courte qui fait à peine 125 pages et comme toute histoire courte, je me sens toujours un peu frustrée, car on à peine le temps de s'intéresser au personnage que c'est déjà terminé. C'est sans doute pour ça que je ne suis pas particulièrement fan de nouvelle. 

    Et d'un autre côté, je me suis dit que c'était mieux ainsi car comme tous les romans que j'ai pu lire de cette auteure, c'est assez intense en émotions. 

    Ça ne raconte pas grand chose. Une jeune femme souffre d'anorexie à un stade critique et décide de se faire soigner. Elle nous raconte la complexité de la maladie, le traitement lourd et dangereux, mais aussi ses rencontres à l'hôpital et ce médecin en qui elle place tout son amour et sa confiance.

    Honnêtement, je ne me serais pas arrêtée sur ce livre en temps normal, mais il s'agit de Delphine de Vigan. Et il me suffit simplement de voir ce nom pour acheter ses livres dorénavant. Et comme d'habitude, je ne regrette pas. Elle possède l'art de choisir les bons mots, de décrire les émotions avec finesse et poésie, de donner un vrai rythme à sa narration. En gros, elle pourrait me raconter quelque chose de banal et réussir à m'émouvoir quand même.

    Ce premier roman montrait déjà tout le talent de cette écrivaine. 

     

    Ma note: yes

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Février 2015 à 17:04

    Une amie m'a conseillé ce livre mais je n'ai encore jamais eu l'occasion de le lire ou de l'acheter en librairie. Je pense pourtant qu'il pourrait me plaire...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 17 Février 2015 à 20:17

    Je te souhaite une bonne découverte alors. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :