• Avant toi

    Avant toi

    Edition: Milady

    524 pages

    Année de parution: 2014

     

    "Je ne fais rien, Mademoiselle Clark. Je ne peux plus rien faire. Je reste assis. J'existe, c'est tout."

     

    Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c'est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l'Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d'apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à  un handicapé. C'est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis.

     

    J'avoue sincèrement que si une amie ne m'avait pas prêté ce livre, je ne l'aurais sans doute jamais lu pour deux raisons:

    1) Quand j'ai lu le nom de l'édition, les warnings intérieurs se sont déclenchés: "Ouh la, Milady, ça fait penser à Arlequin ça, non?"

    2) Quand j'ai lu le résumé (encensé par TF1 en plus), ça en a rajouté une couche: "Bon ok, c'est plein de bons sentiments et sûrement mièvre. Un genre de remake d'Intouchables version anglaise "

    Vous l'aurez donc compris, les a priori pesaient lourdement dans la balance avant même que je ne tourne la première page. Et j'avais bien tort...

     

    Lou a 27 ans, un goût prononcé pour la mode "loufoque", un  boulot tranquille de serveuse et un petit ami mordu de marathon. Mais le jour ou elle se retrouve au chômage, rien ne va plus car elle doit alors aider aux dépenses de sa famille en pleine crise financière. Après plusieurs hésitations, elle finit par accepter de s'occuper d'un tétraplégique, Will, qui compte bien lui mener la vie dure avec son odieux caractère. Pas besoin de vous faire un dessin pour que vous deviniez que ces deux la vont finalement apprendre à se découvrir et entretenir une grande amitié.  Je m'arrête donc la pour ne pas vous dévoiler la suite.

    Avec Avant toi, je suis passée par tout un panel d'émotions: le rire, la colère et la tristesse. Autant vous dire tout de suite que ce roman devrait être sponsorisé par une entreprise de mouchoirs car la plupart des lecteurs ont versé leurs larmes à travers ses pages. Moi y compris. Le pire est qu'il ne nous fait pas pleurer une bonne fois pour toute mais pendant une bonne partie de l'histoire. Il est alors préférable pour vous de lire ce roman tranquillement chez vous avec un paquet d'essuie tout sous la main, plutôt que dans le métro à la vue de tous. 

    Sans plaisanter, c'est une très belle histoire qui malgré un côté "déjà vu" m'a surpris. J'ai trouvé les personnages assez forts et très bien décrits. Personne n'est tout noir ou tout blanc et c'est ce qui crée vraiment l'émotion je dois dire car on est sans arrêt ballotter des rires aux larmes, de l'énervement à la compassion. Les dialogues sont écrits avec précision et tant mieux car ils prennent une grande place. J'ai dévoré Avant toi, et c'est sûrement avec plaisir que je le relirai dans quelques années car c'est devenu pour moi un véritable coup de cœur.  

     

    La musique qui colle avec ce roman:

     

    Ma note: cool

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :